Le 2 pièces, investissement préféré des Français

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Sollicité par le groupe immobilier Atland, l’institut de sondages Opinionway a cherché à connaître les choix des Français en termes de placements financiers. L’immobilier arrive en tête, et les petites surfaces remportent la majorité des suffrages.

La pierre privilégiée

Middle-aged couple relaxing in sofa and using tabletPour 60 % des personnes interrogées, l’immobilier est l’investissement à choisir, et plutôt la « vraie » pierre, à 34 %. Souscrire un PEL (18 %) ou acheter des parts de SCPI (8 %) sont d’autres façons mentionnées de se tourner vers la pierre.

Les sondés en attendent à 75 % du rendement plutôt que de la plus-value, à nuancer toutefois pour les franciliens, sensibles à l’activité du marché immobilier autour d’eux, qui viseraient à 28 % la plus-value.

D’autres produits sont des choix alternatifs pour placer leur épargne comme le livret A, non fiscalisé (17 %) ou l’assurance vie (34%).

Le type d’investissement envisagé

Un deux pièces serait idéal pour 37 % des répondants. Pour 27 % ce serait un studio dans une ville étudiante, probablement pour être sûr de trouver un locataire. Un quart des sondés préfèrent un parking ou un box fermé.

Les réponses des personnes les plus familiarisées avec l’ensemble des solutions immobilières font état d’investissements dans des résidences services à 23 %, dans des SCPI à 24%, dans un investissement Pinel à 21 %.

Les grandes agglomérations et Paris

83 % des franciliens investiraient plutôt en Ile-de-France, et 62 % des provinciaux dans les grandes agglomérations en régions. Sans doute le souci de rester proche physiquement de son investissement.

Les freins pour l’investissement dans la pierre

Aux yeux des personnes interrogées, pour passer à l’investissement immobilier, il faut passer outre certains tracas. A 24 %, l’endettement nécessaire ; à 46 % les difficultés anticipées avec un locataire mauvais payeur ; à 18 % les travaux à réaliser ; enfin à 30 %, des charges trop importantes.

Les dispositifs sélectionnés par les Français interrogés

Les SCPI sont connus par 46 % des répondants et 37 % en possèdent ou aimeraient en posséder. Le Pinel est connu par 60 % et sélectionné par 29 %, les résidences services sont connues de 49 %, et 30 % des répondants en possèdent ou le souhaiteraient.

Un montant largement surévalué

L’investissement locatif Pinel semble le plus intéressant pour les épargnants, car l’investissement immobilier est surtout envisagé sous la forme de l’achat d’un logement physique. En conséquence, le montant à réunir pour y parvenir est estimé à 140 000 €.