Le Grand Paris Express fait grimper les prix de l’immobilier en Île-de-France

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Le super métro, qui va révolutionner les déplacements en Île-de-France, fait grimper les prix de l’immobilier. C’est le constat de Guy Hoquet qui a étudié 6 villes du Grand Paris. Résultat : des prix qui augmente de 2 à 12 % et un volume de ventes en hausse.

Saint-Ouen

L’arrivée de la ligne 14 nord est prévue dès 2019. Les prix ont augmenté de 9 % cette année à Saint-Ouen, avec un prix moyen au m2 de 4900 €. Le marché est tendu, et la durée de vente (1 mois seulement) s’en ressent. Les investisseurs représentent 40 % des acquéreurs.

Villejuif

L’arrivée de la ligne 15 est programmée pour 2022. Les prix moyen sont très bas (3984 €/m2) et les prix y ont augmenté de 3 %. La ville offre ainsi de bonnes perspectives d’investissement.chiffres

Bagneux

Le Grand Paris Express doit relier Bagneux en 2022, dans le quartier pavillonnaire située proche de Montrouge, très demandé. Les prix sont encore bas (4200 €/m2), et ont pris 5 % en 2017.

Cachan

Avec un marché tendu et des délais de vente courts, les prix ont augmenté de 12 % à Cachan en 2017. Les prix moyens pratiqués tournent autour des 4500 €/m2).

Villiers-sur-Marne

Le marché est dynamique, avec un prix moyen très accessible de 3500 €/m2. Les prix ont peu augmenté (2 %). Le délai de vente moyen est de 45 jours. La ville compte déjà un arrêt du Rer E. Elle sera desservie par la ligne 15 sud à l’horizon 2022.

Le Kremlin Bicêtre

Situé en première couronne, le Kremlin Bicêtre affiche un prix moyen accessible de 4800 €. Les prix sont là aussi orientés à la hausse, avec + 6 % sur l’année. Les investisseurs représentent 30 % des acquéreurs. La ville doit recevoir un arrêt de la ligne 14 en 2023.