Paris : portrait robot du locataire professionnel en meublé

Partagez Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

La capitale française attire un grand nombre de professionnels qui y séjournent pour des durées plus ou moins longues. Si l’hôtel fait l’affaire pour quelques jours, la location meublée accueille beaucoup de ces travailleurs. L’agence Lodgis, spécialiste des locations en meublé, a répertorié dans sa clientèle 1360 locations faites à Paris par des professionnels durant le 2ème trimestre 2016.

paris-1930713_192065 % d’européens

Se loger pendant quelques semaines ou quelques mois, ou s’installer confortablement en attendant sa famille : le meublé est une bonne formule pour ceux qui doivent travailler provisoirement dans la capitale.

D’où viennent-ils ?

  • De France pour 30 % ;
  • de l’Union Européenne pour 35 %, ce qui est naturel, l’espace européen étant de loin le premier partenaire commercial de la France ;
  • 15,1% viennent d’Amérique du nord ;
  • 9,9 % d’ Asie.

Quel logement ?

Une moitié (49 %) choisit un logement d’une chambre, et 34 % un studio. C’est bien le fait d’une population en séjour court ou moyen, effectué sans sa famille, pour une mission ponctuelle et pour un budget raisonnable, mais sans sacrifier son confort. Le studio coûte en moyenne 1175 €/mois.

Les meublés de 2 chambres représentent 13 % des locations, et les surfaces plus grandes 4 %.

Où se logent-ils à Paris ?

25 % des clients préfèrent les 4 arrondissements du centre, ce qui est central et pratique, et témoigne d’une envie de goûter la capitale dans ce qu’elle a de plus parisien ;

  • L’est (11ème, 12ème, 13ème, 14ème, 19ème, 20ème) en reçoit 24 %, ce qui indique qu’ils associent quartiers de caractère et coût plus raisonnable, les transports en commun intra-muros autorisant des déplacements rapides ;
  • Le nord accueille 22 % des locataires, dans un mix de quartiers populaires (18ème, 9ème , 10ème) et de rapprochement des quartiers d’affaires (8ème et 17ème).
  • Les quartiers chics ou chers (7ème, 15ème, 16ème) en reçoivent 18 %.
  • Quant aux Hauts-de-Seine, nord et sud, ils n’hébergent que 11 % (8 et 3 %) de ces locataires temporaires : même si c’est plus près des quartiers d’affaires, ce n’est quand même pas vraiment Paris, les vrais parisiens vous le confirmeront…

Pour combien de temps ?

Une majorité, près de 70 %, restent plus de 6 mois, presque de quoi en faire de vrais parisiens, 20 % sont présents pour 3 à 6 mois, et 10 % font un séjour de moins de 3 mois.