Ouverture du congrès de l’immobilier, Manuel Valls annonce la simplification des ventes immobilières

Actus
20141208_100929Le premier ministre était présent au palais des congrès qui accueille aujourd’hui et demain 9 décembre le congrès de la FNAIM, rebaptisé pour l’occasion congrès de l’immobilier.       C’est le président de la Fédération nationale de l’immobilier, Jean-François Buet, qui a ouvert le congrès devant plus de 3000 personnes. Il est revenu sur les transformations profondes apportées à la loi ALUR. « Nous avons réussi à faire entendre notre voix, s’est-il félicité. « La loi ALUR a agrégé amertume et colère ». Et s’adressant à Manuel Valls, après avoir souligné que la venue d’un premier ministre était une première au congrès : « cela prouve que nous sommes sur le bon positionnement. […] Vous avez repoussé des dispositions de la loi qui mettaient gravement en péril le logement », comme l’encadrement des loyers, a souligné Jean-François Buet. Le président de la Fédération a ensuite été très applaudi lorsqu’il a demandé au premier ministre la simplification des avants contrats et de l’article 65 de la loi ALUR (qui a considérablement alourdi les pièces à joindre au compromis de vente). Il a été entendu puisque Manuel Valls est lui aussi revenu sur les ventes de logements en copropriété, indiquant de nouvelles mesures de simplification et notamment la remise de documents par voie dématérialisée qui devrait être effective début 2015 avec la publication d’une ordonnance. Cette mesure fait partie du choc de simplification voulu par le gouvernement.

À lire également