Baromètre Qualitel 2020 : les Français à la conquête de l'espace

Actus

Vous rêvez de pousser les murs de votre logement ? Selon les résultats de la dernière enquête Qualitel, ce souhait est partagé par 70 % des personnes vivant en appartement. Manque d'espace, plafond trop bas, espaces de rangement insuffisants, voici tout ce que révèle ce baromètre annuel évaluant la qualité de vie à la maison.

L'objectif premier : trouver de l'espace

La cohabitation parfois difficile pendant le confinement, moment où a été réalisée cette étude, n'a fait qu'exacerber le décalage entre la réalité et les besoins des Français. Les plus mal lotis sont les ménages avec enfant(s) qui ne disposent pas toujours d'une chambre par enfant. Les télétravailleurs recherchant désespérément un coin bureau font également partie des grands frustrés de cette enquête. D'autres cherchent de la place dans leur cuisine pour y installer un lave-vaisselle ou un bac de tri sélectif. Une pièce de plus, ce ne serait vraiment pas du luxe ! Loin d'être uniquement une question de confort, ce manque d'espace dégrade la qualité de vie des Français.

Les plus de 60 ans relativement satisfaits mais…

Les plus de 60 ans sont quant à eux relativement satisfaits de leur logement. Et pour cause : ils ont presque plus de deux fois plus de mètres carrés par personne que les 35 – 44 ans ! Avec l'âge, ils risquent cependant de rejoindre le rang des insatisfaits, obligés de devoir plier bagage vers un plain-pied. En effet, parmi les deux tiers des sondés de plus de 60 ans interrogés, la moitié juge que leur habitation n'est pas adaptée pour leurs vieux jours.

La hauteur sous plafond, un problème de taille

Les logements ne sont décidément pas à la hauteur des attentes des Français… ni à leur hauteur tout court. Eh oui, le Français moyen ne cesse de grandir (+ 7 cm en 60 ans). La taille des plafonds ne fait quant à elle que diminuer (-27 cm en 60 ans). Une donnée à prendre en compte pour la construction des logements de demain !

Les espaces de rangement : une priorité

Faute de pouvoir pousser les murs, les Français souhaiteraient pouvoir les abattre facilement. Ils se tournent donc davantage vers les logements flexibles, c'est-à-dire plus faciles à moduler. Enlever une cloison pour créer une pièce à vivre ouverte sur la salle à manger et la cuisine ou en ajouter une pour réorganiser l'espace, voilà qui plait aux Français !

Il devient donc primordial de repenser la construction en fonction des besoins – et de la taille – des Français.

Source : https://www.qualitel.org/barometre-qualitel-2020/

À lire également