Immobilier neuf en Ile-de-France : un rebond en 2015 ?

Actus
L’Agence départementale d’information sur le logement (Adil) d’Ile-de-France table sur une reprise sur le marché du neuf, dans sa note de conjoncture qui établit le bilan de l’année 2014 et évoque 2015.

2014 : aussi mauvais que 2013

L’Adil constate les piètres performances du marché immobilier neuf en Île-de-France pour 2014 : la tendance de 2013 s’est confirmée avec des ventes globalement en stagnation : les hausses en Yvelines (+9 %) et en Essonne (+13%) n’ont ainsi pu compenser les baisses des transactions à Paris (-13 %) et en Val de marne (-22 %). La commercialisation aussi aura plus que marqué le pas, avec une baisse de 17 %. Et compte tenu de l’accumulation des stocks, les programmes nouveaux se sont raréfiés. La conséquence logique d’un tel contexte, c’est la poursuite de la baisse des prix. Elle s’est constatée à Paris (-2,3 %), dans le Val de marne (-4 %) Toutefois, là où les ventes se sont maintenues, par exemple en Seine-Saint-Denis, sans les Yvelines ainsi qu’en Seine-et-Marne, les prix se sont maintenus et ont même légèrement progressé.

Un rebond en 2015 ?

Selon l’Adil, plusieurs facteurs autorisent l‘espoir d’une reprise du marché du neuf en 2015. Les programmes nouveaux ne se multiplieront pas, les stocks sont trop importants. Mais d’une part les taux n’ont jamais été aussi bas (on peut souscrire un prêt immobilier à moins de 2,50 %), d’autre part les prix baissent. On peut donc penser que les acheteurs seront plus nombreux à saisir les opportunités, notamment parmi les primo-accédants. Des décisions incitatives ont été prises par le gouvernement. La simplification des procédures et des normes qui régissent la construction, est en train d’être mise en œuvre pour relancer les mises en chantier, très inférieures aux objectifs ces dernières années. Quant aux investisseurs privés, les avantages fiscaux de la loi Pinel pour l’investissement locatif leur offrent de nouveaux avantages qui pourraient bien les convaincre.

À lire également